Carnet de voyage : Agen-Vannes


Il s’en est passé des choses depuis notre départ !


Départ le dimanche 3 septembre 2017 devant le Café Vélo d’Agen, on remercie les courageux qui se sont levés pour nous encourager! Une belle journée, les batteries pleines et même des cyclistes qui tenaient à nous accompagner sur les premiers kilomètres…que d’énergies réunies pour lancer ce périple! 🙂 On sent tout de même la fatigue de l’intense semaine de préparatifs qui a précédé et nos haltes en terrain connu de cette première journée nous font le plus grand bien, merci beaucoup à nos hôtes!


Rendez-vous le lundi 4 septembre avec l’Espace Info Energie de Villeneuve/Lot qui nous apporte soutien pédagogique et un réseau national sur la thématique de l’énergie. Ils n’avaient pas encore vu notre tandem solaire, voilà qui est fait. Ca a suscité de nombreuses questions sur le fonctionnement du vélo, son autonomie et le pourquoi de ce projet auprès de leur équipe mais aussi de gens qui passaient par là et qui, intrigués, se sont arrêtés pour discuter. Sur les routes comme à l’arrêt, notre moyen de transport est avant tout un véritable moyen de communication qui facilite et suscite les échanges sur l’énergie et le rythme de vie… 🙂

Une fois leur curiosité épuisée, il nous faut continuer notre route vers la Dordogne où nous sommes attendus. Mais en sortant de Villeneuve, des gens nous rattrapent en voiture, ils veulent discuter avec nous eux aussi, voir le vélo d’un peu plus près et comprendre ce que nous faisons.

Pour l’anecdote, peu de temps après, la chaîne arrière déraille et on s’aperçoit que c’est parce qu’on a perdu un écrou (que l’on avait dû mal serrer dans la précipitation du départ), par chance le boulon est encore là, on y met un bout de ficelle pour le maintenir et on s’arrête au prochain garage qui nous a gentiment dépanné avec un nouvel écrou, qu’on a bien serré cette fois-ci!



La Dordogne, on ne vous cache pas que ça monte! Mais le soleil est au rendez-vous et on tient le coup, bien contents de profiter de beaux paysages et de belles rencontres! De chouettes moments passés en très bonne compagnie, toujours beaucoup de questions autour de notre projet, du vélo et des réflexions sur l’avenir de nos sources d’énergies… merci à toutes et à tous pour votre accueil. 🙂


Mercredi 6, en route pour Nantes! En route vers l’inconnu et les aléas du voyage… On a fait plusieurs grosses journées à 100km avec un dénivelé variable, du camping improvisé et plein de rencontres! Notre tandem solaire attire la curiosité et c’est toujours un plaisir de pouvoir répondre aux questions des gens et leur parler de ce qui nous motive à avancer à énergie positive. Les gens sont souvent intéressés par le vélo, son fonctionnement, est-ce qu’il avance au solaire, est-ce qu’il faut tout de même pédaler (et oui ^^), d’où nous venons et où nous allons… bref, il y a toujours une bonne occasion d’entamer la discussion et ça fait plaisir de rencontrer autant de gens prêts à prendre le temps de s’arrêter un moment pour échanger sur toutes sortes de choses. On se rend compte à quel point d’autres que nous sont particulièrement sensibles à ces problématiques qui nous intéressent!



Finalement il n’a pas fait très beau temps et on a choisi de ralentir un peu le rythme pour ne pas épuiser nos batteries (celles du vélo qui se rechargent moins bien, mais aussi les nôtres!). On adapte notre rythme et notre vitesse, notre consommation d’énergie en somme, à notre capacité de production, à l’image des plantes qui adaptent leur croissance à leur environnement 😉

Pour notre itinéraire, on utilise le gps en mode cycliste. Il nous indique régulièrement des routes destinées à des VTT et qu’on tente parfois de prendre, mais cette fois-ci (à la sortie du parc national des Marais de Poitevin) trop de boue, trop fraiche et le vélo est trop lourd… la boue s’accumule dans les garde-boues et en décroche un qui passe sous la roue avant qu’on ait pu réagir. Enfin, rien de cassé et il fait beau donc on a pu réparer ça tranquillement une fois sortis de ce chemin.



Arrivés à Nantes le lundi 11 septembre pour rencontrer l’équipe de l’Energy Observer, un bateau qui avance aux énergies renouvelables, comme nous! Leur prototype, véritable laboratoire high-tech flottant, combine plusieurs types d’énergies (hydrogène, solaire, éolien et hydrolien) pour être moins dépendants des conditions météo, tandis que nous avons fait le choix d’utiliser notre propre energie motrice pour compenser les aléas de la production d’énergie solaire (et un peu d’éolien à notre manière, un bon vent de dos nous aide toujours!). L’innovation de l’Energy Observer c’est avant tout de tester le stockage d’énergie à l’hydrogène qui pourrait se substituer aux batteries actuelles. On vous invite à aller en décourir plus sur leur site internet 😉 Superbe rencontre avec leur équipe, merci pour leur accueil et bravo à eux! On leur souhaite plein de soleil et de vent pour leur belle aventure.




On est ensuite passé par St Nazaire pour rejoindre Vannes le 13 septembre. Mais quelle journée! Un vent et de la bruine non stop, un ciel tout gris et même une bonne pluie! Nous voilà arrêtés depuis quelques jours maintenant pour préparer la suite du périple pendant que les batteries se rechargent tranquillement sous le soleil du Morbihan. Objectif « énergie positive » sur le premier tronçon atteint ! Ce qu’on retiendra de ce début du périple c’est l’accueil qu’on a reçu tout au long du trajet par des gens formidables, qui nous ont offert une halte bien à l’abri et de quoi nous ressourcer pour la suite du périple, ainsi que des discussions toutes plus intéressantes et enrichissantes les unes que les autres!

Bilan technique du vélo : des sièges confortables et un toit qui protège vraiment bien, plusieurs déraillements sans grande gravité, un pneu avant gauche complètement usé à cause d’un freinage mal équilibré combiné au poids important du vélo, un pare-brise efficace mais un peu bruyant (point positif : il fait voile quand le vent est dans le bon sens, sinon ça freine un peu), suffisamment d’énergie produite pour nous permettre d’avancer et de recharger tous nos appareils (portables, gps, lumière, etc.)… et pour ce qui est des cyclistes, quelques courbatures les premiers jours mais rien de bien méchant, tout roule!

Encore merci à tous nos hôtes qui nous ont reçu à bras ouverts et avec qui nous avons eu plaisir à échanger, tous les gens qui nous saluent sur la route ou qui s’arrêtent pour discuter, tous ceux qui nous envoient des messages à distance, tous ceux qui nous accompagnent dans ce projet de près comme de loin…merci à toutes et à tous pour vos encouragements!

 

A très bientôt,

L’équipe SolaR’hythm